Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Radiothérapie au Centre hospitalier : réaction à l'aveu choquant de M. Flajolet, député UMP

Publié par Frédéric CUVILLIER sur 5 Octobre 2009

Frédéric CUVILLIER, Député-Maire de Boulogne-sur-Mer, Président du Conseil d’administration du Centre hospitalier et Guy LENGAGNE, Président honoraire et Ancien ministre tiennent à vous faire part de leur totale indignation suite aux propos tenus par M. FLAJOLET, Député UMP, concernant le refus de doter notre littoral d’un quatrième accélérateur de particules pour l’activité de radiothérapie.

 

De quoi s’agit-il ? Le privé et le public sont associés dans un groupement de radiothérapie. En 2005, des négociations ont été engagées entre les deux partenaires à la suite de l’importante montée en puissance du nombre de patients soignés par l’hôpital mais elles achoppent. Le Ministre, dont c’est le devoir, refuse en effet son arbitrage, probablement dans le but non avoué de laisser la radiothérapie entre les mains du seul partenaire privé empêchant ainsi le libre choix du malade.

 

Seul l’achat d’une quatrième machine permettrait de régler ce problème ce à quoi le Député UMP répond par la simple nomination d’un médiateur. Oui, on peut s’interroger sur les motivations d’une pareille position quand on sait que le financement de cette machine est assuré par le Conseil régional et que des médecins supplémentaires sont en passe d’être  recrutés par le Centre hospitalier. Comment ose-t-on affirmer que, malgré la situation dégradée de la santé publique, notre littoral peut se priver, et pour longtemps, de moyens nouveaux et modernes pour la radiothérapie et la cancérologie ?

 

La légèreté de cette proposition est un  aveu choquant du peu de cas réservé au service public de la santé, à son avenir et finalement à la qualité des soins apportés à notre population.